Pour quelles pathologies les patients viennent aux urgences sans avis préalable ?

Sujet

Introduction

Parmi les patients consultant aux urgences, certains sont adressés par un médecin traitant, une permanence des soins ou le Centre 15, d’autres viennent sans avis médical préalable. Quelles sont les pathologies des patients non adressés et sont-elles différentes de celles des patients adressés ?
 

Méthode

Étude rétrospective à partir de données régionales de résumés de passages aux urgences de 2016 à 2018. Les établissements ayant un remplissage pertinent du mode d’adressage ont été retenus, soit 1 812 795 passages (67% des passages). Le diagnostic des patients non adressés (NA) a été comparé à celui des patients adressés (A) selon l’âge, le mode de sortie et la durée de passage. 

Résultats
Les trois diagnostics les plus fréquents chez les NA sont traumatologiques : contusions, plaies et entorses. Ils représentent près d’un quart des passages (23% vs 12% chez les A). Certains diagnostics fréquents chez les NA sont également fréquents chez les A, telles l’entorse de la cheville ou la douleur abdominale. Mais les NA sont plus jeunes, moins graves, moins hospitalisés et restent moins longtemps aux urgences. Pour les motifs traumatologiques, les extrémités des membres sont les plus touchées chez les NA alors qu’il s’agit de la tête, du tronc et des grosses articulations chez les A.
 

Conclusion

La répartition des pathologies des NA est différente de celles A. Les NA sont moins graves, y compris lorsque le type de pathologie est le même que chez les A.

 

Auteurs

  • Delisle E,
  • Pourcel L,
  • Grolleau S,
  • Mourou H.

Liens

Congrès urgences – Paris- 2020

Retour haut de page