Newsletter 6 / Février 2020

Édito

Après le SRAS, la grippe H1N1, Ebola, le charbon (pour les plus anciens) voici une nouvelle alerte sanitaire avec le Coronavirus (2019-nCoV). Les SAMU sont une nouvelle fois en première ligne et les urgences sont en alerte. Nos services ont maintenant bien intégré ce risque dans leur organisation et travaillent en collaboration avec les services de maladies infectieuses. Les recommandations concernant la définition des cas et la conduite à tenir actualisée, sont
disponible sur le site
du Ministère de la Santé et de Santé Publique France.

Focus - Les passages pédiatriques

La venue des enfants aux urgences est fortement conditionnée par l’âge.

  • Pour les moins de 2 ans, les épidémies hivernales influencent leur venue de manière majeure.
  • Pour les 2-10 ans, ce sont les périodes scolaires qui sont le facteur déterminant, avec une baisse importante pendant les vacances.
  • Pour les 10-15 ans, les vacances scolaires ont également une influence, bien que moins marquée en été.

La rentrée de septembre correspond pour toutes les classes d’âge à l’activité la plus faible, de manière transitoire.

ACTUALITÉS

Visites aux urgences des Cliniques St-Pierre à Perpignan, du Languedoc à Narbonne, du Millénaire et St Roch à Montpellier.

Arrêté concernant l’expérimentation du forfait de réorientation des patients des urgences.

Depuis le 2 janvier, Benoit Ricaut-Larose est  le nouveau directeur adjoint du premier recours, responsable du pôle PDSA-Urgences-transport sanitaire-AVC à l’ARS. Il succède au Dr Christine Sagnes-Raffy.

Frédéric Pecqueux est le nouveau directeur de la clinique Elsan Ambroise Paré à Toulouse.

Les « Occitans « ont publiés :

-Dans les AFMU :  Événements indésirables au cours de transfert interhospitalier de patients présentant un syndrome coronaire aigu non ST+

-Dans le Jeur Emerg Med Étude multicentrique, sur les caractéristiques des patients dyspnéiques associés au diagnostic final d’insuffisance cardiaque.

Rapport MARCUS sur les centres de traitement et d’appel d’Urgence

Info sur le futur «SAS» dans la partie 2 du rapport Carli-Mesnier

Carte blanche à Isabelle CLAUDET

Chef de service des urgences pédiatriques et chef de Pôle, Hôpital des Enfants, CHU
Toulouse

Les services d’urgences pédiatriques (SUP) suivent avec 10 ans de décalage l’évolution des services d’urgences adultes ou polyvalents. L’intégration de médecins urgentistes et bientôt ceux issus de la formation spécialisée transversale « Urgences pédiatriques » (6 internes par an en Occitanie) permettra un décloisonnement des urgences médicales et chirurgicales pédiatriques, une complémentarité de compétences (urgences cardios et neurovasculaires, traumatologiques notamment) avec les pédiatres urgentistes qui devront rester majoritaires car experts de l’enfant et de ses urgences.

La médecine d’urgence pédiatrique doit évoluer et intégrer des puéricultrices de pratique avancée, spécialité développée depuis 50 ans en Amérique du Nord où elles sont autonomes sur des consultations, prescrivent des médicaments et des examens complémentaires, réalisent des sutures, des ponctions lombaires, posent des plâtres, des voies centrales, etc. Cette formation de haut niveau et son « universitarisation » ne doit plus être différée, c’est assurément une solution pertinente des services d’urgences sans accès à un pédiatre.

CALENDRIER

02 mars 2020,Visite CH de Tarbes, du SAMU 65 et de la DD 65

05 mars 2020, Journée Occitanie ouest du réseau Occi-Trauma  

31 mars 2020, 2ème journée de l’ORU Occitanie : « Les Urgences de Demain ».

23-24 avril 2020, congrès de printemps du collège Occitanie de médecine d’urgence, organisé par le COLRU.

10-11-12 juin 2020, Congrès Urgences SFMU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page