Newsletter n°3 / Novembre 2019

Edito

L’aval et son influence sur l’encombrement des urgences, est une problématique actuellement partagée par tous. Le pacte de refondation des urgences, apporte des propositions, notamment la possibilité pour les établissements d’anticiper le nombre de lits prévisibles qui seront nécessaires pour les patients des urgences. Dans ce cadre, le BJML (Besoin Journalier Minimum en Lits), que l’ORU met dorénavant à disposition de chaque établissement participe à cette problématique. Tous les mois les établissements, sièges de SU, recevront par mail, leur BJML pour les 4 semaines à venir.
Pour ceux le souhaitant, une vision plus affinée sera possible. N’hésitez donc pas à revenir vers nous : contact@oruoccitanie.fr.

Focus - Le BJML

Le BJML est un outil de prédiction du nombre de lits nécessaires chaque jour pour les patients des urgences sur une semaine. 

Son calcul est basé sur l’analyse des RPU des trois dernières années. Le 25ème percentile a été retenu, ce qui signifie que dans 75% des cas, le besoin en lits journaliers pour les patients des urgences est au moins égal à la valeur du BJML. D’autres informations (moyenne, minimum, maximum, médiane, 75ème percentile) sont également mentionnées.

Ce BJML est une aide et doit être interprété au regard de l’activité de l’établissement. Ainsi son chiffre stable sur une semaine, ne prend pas en compte les fluctuations réelles des besoins en lits dans la semaine (plus faible par exemple le dimanche, plus forte le lundi et vendredi). Le BJML est « global », c’est-à-dire qu’il ne différentie pas la nature des lits (UHCD, médecine, chirurgie, réanimation, pédiatrie, …). Un travail peut être nécessaire au sein de votre établissement pour affiner ces données, l’ORU pouvant venir en soutien de cette démarche.

ACTUALITES

Visites dans les établissements en octobre :

CH de Béziers, de Sète et d’Alès, Cliniques Via Domitia à Lunel, du Parc à Montpellier, Bonnefon à Alès.

Le mois d’octobre a été marqué par des mouvements sociaux dans certains SU du 31 (CHU de Purpan, clinique de l’Union et de la Croix du sud), impactant fortement leur fonctionnement.

Un plan de renforcement des organisations des urgences du CHU de Toulouse a été proposé.

Un amendement à la loi de financement de la sécurité sociale, modifie le financement des SU, qui ne sera plus seulement basé sur l’activité.

Le rapport annuel de la MACSF indique une légère diminution des affaires concernant les urgentistes.

Dépot des communications SFMU pour le congrès 2020, date limite le 17 décembre.

La 1ère promotion du CFARM Montpellier – Nîmes – Nice – Toulouse (39 élèves) a été baptisé «promotion Louis Lareng». 

Décès du Pr Louis Lareng, grande figure de la médecine d’urgence, créateur du SAMU et pionnier de la télémédecine, à l’âge de 96 ans.

Carte blanche à Olivier Onde

Directeur médical du SAMU 30

Le SAMU 30 « au secours » des sapeurs-pompiers

Cet été, le Gard a compté 1500 feux de forêts. Le SDIS a engagé des moyens humains et matériels sans précédent, amputant sa capacité opérationnelle de secours à victimes. A la demande du SAMU, la Croix Rouge Française et de l’UNASS ont déployé 6 équipes réparties sur les 3 CH du Gard pour assurer, par substitution, les missions de secours à victimes, ainsi que les transports par carences d’ambulances privées. Ce dispositif apprécié par l’ensemble des protagonistes a permis, entre autre, aux secouristes associatifs de se familiariser avec l’organisation quotidienne de l’Aide Médicale Urgente et du secours à personnes. Cela renforce leurs compétences dans les Situations Sanitaires Exceptionnelles auxquelles ils sont trop souvent cantonnés. Seule ombre au tableau, le flou juridique qui entoure les missions de transports sanitaires par ces associations, ce qui explique la frilosité des tutelles pour valider ce type de solution pragmatique qui est à renouveler.

CALENDRIER

21-22 novembre 2019 à Rodez, journée d’automne du collège Occitanie de médecine d’urgence, organisé par le CMPMU : « Objectif neurones ».

13 décembre 2019, visite à la Clinique des Cèdres.

31 mars 2020, 2ème journée de l’ORU Occitanie : « les urgences de demain ».

23-24 avril 2020, congrès de printemps du collège Occitanie de médecine d’urgence, organisé par le COLRU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page