Panorama 2018

Depuis 2017, l’ORU-MIP et l’ORU LR avaient déjà joint leur travail pour produire un panorama grande région.

Mais le panorama 2018 sera le premier sous l’égide de l’ORU Occitanie. Il n’a pu être réalisé que grâce à l’investissement de tous les professionnels de l’urgence qui ont permis une remonté des données. La qualité de ces données est le gage d’une photographie nette de notre activité.

Créé fin décembre 2018, l’ORU Occitanie, a rapidement pris sa place au sein de la grande région. En gardant son positionnement en bi-site sur Montpellier et Toulouse et sous l’impulsion d’un conseil d’administration représentatif de la diversité de la région, il s’est attelé à rapprocher tous les acteurs des urgences en prenant en compte les particularités des deux ex-régions. 

Nombreuses sont les missions de l’ORU : collecte et analyse des données des soins de premier recours, détection et interprétation des situations de tensions hospitalières et de veille sanitaire, animation et apport d’expertise aux principaux réseaux et filières impliqués dans les soins urgents. En même temps, l’ORU doit être avant tout un lien entre les professionnels de l’urgence.

Ainsi les outils développés en ex-MP, comme Dat@smur, ou le TUCS, sont en cours de diffusion dans toute la région. Leurs buts étant d’améliorer l’évaluation de l’activité préhospitalière et d’apporter une aide aux professionnels des urgences dans la prise en charge au quotidien des patients.

Des visites dans les établissements, aux urgences et aux SAMU, sont organisées régulièrement et un club utilisateurs pour les outils et les rapports permettra d’être au plus près des besoins.  La mise en place d’une commission scientifique, présidée par le Pr Sandrine Charpentier, sera un organe d’émulation scientifique et participera à une dynamique de projets en lien avec l’urgence, en collaboration étroite avec les deux collèges réunis dans le Collège Occitanie de médecine d’urgence (COMU).

Face aux difficultés que rencontre la médecine d’urgence, avec l’augmentation régulière de l’activité, la pénurie médicale, l’ORU doit être un organe fédérateur qui relie tous les professionnels des urgences. Comme le dit l’adage africain « seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin », l’ORU a l’ambition d’aller plus vite et plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page